Catégorie : Actualité

Investir : devoir ou privilège ?

La vocation du groupe Omnium Finance  a toujours été de rendre le conseil patrimonial accessible au plus grand nombre, la volonté de NextStage AM, depuis des années, est de sensibiliser nos concitoyens à investir leur argent dans l’économie réelle. Nos intérêts sont donc partagés, car les investisseurs particuliers sont au cœur de nos modèles économiques respectifs.

Pourtant, l’idée d’investir rencontre de multiples freins et biais psychologiques chez les Français qui, par peur de perdre, préfèrent ne pas investir ou alors préfèrent placer leurs économies sur des supports sécurisés, mais qui ne rapportent plus.

En même temps, on entend de plus en plus dire que l’argent « n’est plus une ressource rare », que le capital financier est en surabondance et que l’offre est supérieure à la demande…[1]

Alors, que veut dire « investir » aujourd’hui : un devoir ou bien un privilège ?

Lire la suite

Projet de loi PACTE : quel impact pour l’épargne des français ?

Projet de loi PACTE : quel impact pour l’épargne des français ?

Comme son nom ne l’indique pas, le Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises, ou le projet de loi PACTE comporte plusieurs mesures, intéressant directement les particuliers épargnants.

La réflexion du Gouvernement a notamment été guidée par le chiffre suivant : seulement 11% de l’épargne des Français est allouée au financement des entreprises. Une des ambitions affichées est donc de réorienter un certain nombre de placements et de dispositifs d’épargne existant pour favoriser le développement des PME françaises.
Ce plan d’action, qui comporte des dispositifs réglementaires et non réglementaires ainsi que des mesures fiscales qui seront intégrées en projet de finances 2019, sera examiné au Parlement dès le mois de septembre.

Lire la suite

Pression fiscale france omnium finance ocde

La France, sur la 2ème marche du podium mondial de la pression fiscale

Selon le dernier rapport de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), en 2016 la France a décroché la 2ème marche du podium mondial de la pression fiscale avec un taux de prélèvement représentant près de 45,3% du PIB (Produit Intérieur Brut). Ce taux comprend les impôts sur le revenu, sur les sociétés et sur la fortune ainsi que les taxes et cotisations sociales.
La moyenne constatée par l’OCDE se situe sous la barre des 35% même si de façon générale la tendance est à la hausse partout en Europe.

Cette année, les Français ont même dû attendre le 24 juillet 2017, date symbolique de la libération fiscale afin de ne plus travailler pour régler leurs impôts et taxes, mais pour eux-mêmes, selon l’association Contribuables Associés.

Lire la suite